Hôpital privé
Arras les Bonnettes

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Prise en charge en ambulatoire

De nombreux examens et interventions ne nécessitent qu'une prise en charge en ambulatoire : vous pouvez normalement quitter l'hôpital le jour même.

Prise en charge en ambulatoire

Les activités médicales et chirurgicales concernées sont :

Situé au 1er étage de l'établissement, le service de chirurgie ambulatoire est ouvert du lundi au vendredi de 6h45 à 21h00. Vous pouvez le joindre par téléphone au 08.26.30.20.10 (coût de l'appel : 0,15 euro par minute).

 

L'accueil

Vous êtes accueilli par l'hôtesse qui vous assiste dans toutes vos démarches administratives et vous accompagne dans votre chambre.

 

Le déroulement du séjour

L'infirmière vous informe sur le déroulement de l'examen ou de l'intervention, assure votre préparation ainsi que votre suivi au retour du bloc opératoire jusqu'à votre sortie. Elle valide également votre respect des conditions de prise en charge en ambulatoire :

  • être à jeun à la demande de votre médecin, à l'exception des médicaments devant être pris le jour de l'intervention (l'anesthésiste le précise au cours de sa consultation),
  • avoir pris une douche la veille et le jour de l’intervention avec un savon ordinaire ou antiseptique prescrit par le chirurgien,
  • retirer vos bijoux, piercings, maquillage, vernis à ongles, prothèses dentaires ou auditives,
  • apporter les documents nécessaires (consultation pré-anesthésie, lettre du médecin, bilan sanguin, radiographie, scanner, électrocardiogramme).

Pendant l’acte opératoire ou l’examen, vous êtes surveillé par l'anesthésiste ou votre praticien. Selon le mode d’anesthésie, une surveillance en salle de réveil est parfois nécessaire.

Important

A l'Hôpital Privé Arras les Bonnettes, les enfants mineurs doivent être impérativement accompagnés d’un parent qui reste à proximité durant toute la durée de l’hospitalisation de jour. Il est nécessaire que les deux représentants légaux de l’enfant signent une autorisation parentale.

 

La sortie

Vous pouvez quitter l'hôpital le jour même, sur autorisation médicale et à condition :

  • d'être accompagné par un proche,
  • de ne pas conduire dans les 24 heures suivant l'intervention,
  • de ne pas rester seul la première nuit (selon le type d'intervention),
  • d'être en possession de certains documents (ordonnance avec médicaments antidouleurs, bulletin de sortie avec les numéros à joindre si besoin).
Notre conseil

Avant de venir, pensez à consulter les informations pratiques (horaires des visites, pièces justificatives à apporter...).

 

L'ambulatoire, de quoi s'agit-il ?

L'ambulatoire est un mode de prise en charge qui présente l'avantage de réduire l'hospitalisation pour une intervention chirurgicale à quelques heures. Le patient entre, subit son intervention chirurgicale et sort de l'établissement le jour même.

L'ambulatoire répond à l'utilisation de techniques chirurgicales moins invasives, plus innovantes et à des anesthésies plus légères. Les complications postopératoires sont diminuées, le patient récupère plus vite et peut reprendre plus facilement sa vie active.

La nécessité de généraliser ce mode de prise en charge fait désormais l'unanimité entre les professionnels et les autorités de santé publique. Le ministère de la Santé a d'ailleurs fixé des objectifs : plus de la moitié des interventions doivent être effectuées en ambulatoire en 2016.

Ramsay Générale de Santé, leader de la chirurgie ambulatoire

En 2014, 54 % des interventions chirurgicales effectuées au sein des cliniques et hôpitaux privés Ramsay Générale de Santé ont été réalisées en ambulatoire. La moyenne nationale, secteurs publics et privés confondus, est quant à elle de 40 %. Le groupe a pour ambition d’atteindre 60 % d’actes chirurgicaux réalisés en ambulatoire en 2016.

 

De plus en plus de pathologies traitées

Les avantages de la chirurgie ambulatoire sont nombreux : réduction des phlébites, de l'hospitalisation et de risques infectieux liés aux soins. C'est pourquoi ce mode de prise en charge s'est beaucoup développé. Si l'Association française de chirurgie ambulatoire ne comptait que 17 interventions réalisables il y a quelques années, elle en compte aujourd'hui 50.

Avant les interventions chirurgicales couramment réalisées en ambulatoire étaient celles de la cataracte, des varices, et du canal carpien. Elles se sont depuis complexifiées avec :

  • l'ablation de la vésicule biliaire,
  • la chirurgie de l'obésité,
  • la chirurgie du cancer du sein,
  • les ligaments croisés du genou,
  • la prothèse totale de hanche, etc.

 

Un parcours de soins sécurisé

La prise en charge en ambulatoire s'articule autour du patient, dans le cadre d'un parcours de soins parfaitement coordonné. Pour vous aider à être acteur de votre prise en charge, Ramsay Générale de Santé a mis en place le passeport ambulatoire, un document de liaison qui vous guide à travers chacune des étapes du parcours de soins.

Afin de sécuriser ce parcours avant et après l'intervention, le groupe a également formé des médecins et des cadres soignants au "chemin clinique". De nouvelles fonctions (comme le médecin coordonnateur) et de nouvelles tâches (appeler le patient le lendemain de sa sortie pour son suivi à domicile) ont ainsi fait leur apparition.

Une intervention chirurgicale en ambulatoire exige :

  • une évaluation précise des risques postopératoires,
  • une gestion de la douleur anticipée,
  • une plus grande coordination des professionnels.

In fine, la prise en charge du patient est meilleure en termes de qualité et de sécurité qu'en hospitalisation complète.

 

La gestion de la douleur

La prise en charge de la douleur postopératoire est préparée avant l'opération, lors de la consultation avec l'anesthésiste. Une ordonnance et des consignes de surveillance peuvent être données au patient qui a la possibilité de contacter le personnel en cas de difficultés.

Afin de limiter la douleur, plusieurs techniques ont été développées :

  • l'anesthésiant est composé de produits avec une action longue durée : l'analgésie continue après le retour à domicile.
  • la chirurgie mini-invasive, et notamment la cœlioscopie : les incisions sont plus petites qu'en chirurgie traditionnelle.

 

VIDEOCAA – Congrès de vidéotransmission en chirurgie et anesthésie ambulatoire

Le Dr Aude FOURNIER – Chirurgien, le Dr Isabelle QUEVAL – Anesthésiste et Médecin coordonnateur du service ambulatoire et les Drs Philippe COURIVAUD et El Mati EL HAMINE – Anesthésistes Réanimateurs ont présenté lors de cette journée nationale le 5 novembre 2015, la chirurgie du cancer du sein en ambulatoire coordonnée dans un parcours de soins en cancérologie. Cette journée met en avant des expériences intéressantes et innovantes où le parcours du patient et les méthodes d’analgésies sont décrits et mis en avant. L’objectif est de permettre le développement de la chirurgie ambulatoire en France, en améliorant la prise en charge de la douleur post-opératoire.

* Nombre indicatif de naissances dans les 22 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/18.